Pour aider le bébé à développer peu à peu son autonomie et sa motricité, il n’y a rien de mieux que de lui procurer un objet mobile qu’il pourra diriger de lui-même. Dans ce cas, on se dit qu’on prendra un trotteur ou un pousseur.

Savez-vous quelle différence se trouve entre ces deux types d’équipement pour bébé ?

Apprendre à distinguer les différentes fonctions du trotteur et du pousseur

Le pousseur est généralement un chariot pourvu d’une barre qui permet à l’enfant non seulement de prendre appui, mais également, il lui permet de se diriger comme un volant de véhicule. Certains pousseurs comportent un compartiment dans lequel le bébé peut transporter où il veut ses jouets.

Quant au trotteur c’est en réalité un support qui aide l’enfant à apprendre à marcher grâce au siège et aux 4 roulettes dont il est doté. Tout ceci se fait uniquement si l’enfant arrive à se tenir tout seul assis.

Qu’est-ce que le trotteur ?

trotteur

Le trotteur est un équipement qui assure la sécurité de votre bébé. En effet, lorsque l’enfant n’arrive pas encore à tenir debout tout seul, le siège du trotteur non seulement l’aide à le garder bien assis, mais l’aide également à apprendre à prendre appui sur ses jambes. Aussi, le socle dans lequel le bébé est placé le stabilise à un seul endroit et lui assure une grande sécurité.

Par contre, le bébé ne pourra pas se diversifier en matière de jeu puisqu’il devra se contenter des jeux qui se trouvent sur le trotteur. Toutefois, si vous voulez juste qu’il apprenne à marcher et se tenir bien debout tout en apprenant des choses ludiques, le trotteur est le mieux indiqué.

Lire aussi : 5 bonnes raisons d’acheter un mini PC.

Qu’est-ce qu’un pousseur ?

pousseur

Le pousseur, comme il est indiqué par son nom, permet à l’enfant à mieux se tenir debout et à marcher tout en le poussant. Certains pousseurs sont dotés de fonctionnalités qui permettent à l’enfant de jouir de quelques activités.

En conclusion, on peut dire que la différence se trouve au niveau du fait que l’enfant est en train d’apprendre à marcher et du fait qu’il sait déjà marcher, mais doit apprendre à perfectionner sa motricité.