grossissement microscope

Le calcul du grossissement avec un microscope est une activité assez technique. Il est alors nécessaire d’en avoir une idée précise avant de se lancer dans ce schéma mathématique.

Qu’entendons-nous par grossissement ?

La première des choses est de savoir ce qu’est le grossissement lorsque nous parlons de microscope. Il est d’abord important de savoir que lorsqu’il est question de grossissement, il faut comprendre qu’il est question uniquement des appareils optiques. Il faut aussi savoir que le grossissement est en rapport avec l’observation.

Pour en savoir plus sur les microscope lisez cet article

Il est aussi important de dire que le grossissement avec le microscope est un rapport de calcul assez simple. Ce calcul se fait en fonction des angles d’observation et surtout en fonction du type de microscope. Il est donc primordial de faire une observation correcte pour pouvoir déterminer le grossissement.

Une fois que vous avez une idée de ce qu’est le grossissement, vous pouvez à présent savoir que le grossissement n’est pas synonyme d’agrandissement. Il faut faire une différence nette.

Qu’est-ce qui différencie le grossissement du grandissement ?

Pour le grossissement, il n’est pas question d’avoir des mesures et des grandeurs réelles comme celle observée. Par contre, lorsque vous parlez du grandissement au microscope, il faut juste avoir à l’idée que les mesures prises sont aussi réelles que les mesures du grandissement. Ainsi, il est nécessaire de savoir à présent comment faire le calcul du grossissement au microscope.

Pour tout savoir sur l’achat d’un microscope cliquez sur le lien

Comment effectuer le calcul du grossissement au microscope ?

Pour effectuer le calcul du grossissement au microscope, il est important de savoir que deux aspects sont à mettre en jeu. Il s’agit dans un premier temps de savoir que ce calcul peut être fait simplement par une division et dans un second temps, il peut aussi être fait par le biais d’une multiplication.

La méthode de la division

Pour la division, il vous faudra faire deux mesures. Il est d’abord impératif de prendre la mesure de la longueur focale de l’oculaire et ensuite la mesure de la longueur focale de l’appareil.

Pour mesurer la longueur focale, il vous faudra simplement prendre en compte la distance de séparation entre l’objectif et l’objet qui est votre objet de votre étude. Une fois que cette donnée est prise, il faudra simplement faire un rapport fractionnaire entre les différentes données évoquées un peu plus haut.

C’est-à-dire que vous devrez simplement faire la longueur focale de l’appareil sur la longueur focale de l’oculaire. Si cette méthode est un peu complexe pour vous, il existe une seconde méthode qui consiste au calcul du grossissement par la multiplication.

La méthode de la multiplication

Il faut d’abord dire que cette méthode est la plus répandue, mais surtout la plus facile. Il faudra juste que vous ayez les données nécessaires. Il s’agit donc d’avoir dans un premier temps le grossissement de l’oculaire de l’appareil et le grossissement de l’objectif de l’appareil.

Pour faire le calcul, il faudra faire une observation pour juste avoir les unités du calcul affichées par l’appareil. En cas général, il s’agit d’une multiplication par 10 pour l’oculaire et par 100 pour l’objectif.

A lire aussi : Combien coûte une figurine pop ?