tests et avis baton de marche

Utile mais pas obligatoire, le bâton de marche permet d’apporter sécurité et stabilité durant le parcours. Il sert d’appui ou d’atèle, mais s’utilise également pour faire repousser les animaux agressifs, tester la profondeur de l’eau ou de la neige. Pour réduire davantage l’impact musculaire, il est préférable de choisir une poignée de qualité.

Le rôle de la poignée pour un bâton de marche

La poignée est un élément important du bâton de marche. Sans elle, cet accessoire n’est une simple tige. Elle permet en fait, avec son gantelet, de le tenir. Ses caractéristiques doivent être ainsi prises en compte pour que le randonneur puisse utiliser en toute facilité le bâton de marche. Un mauvais choix de la matière risque même d’abimer les mains de l’athlète. Son composant garantit ou non le confort de prise en main.

Source

Poignées en plastique ou en caoutchouc ?

Certes, les poignées en plastique sont les moins chères, mais elles sont également moins confortables et font transpirer. En fait, il s’agit d’une matière dure, solide mais peu respirante. Ce type de poignée se réserve uniquement à un usage occasionnel, court, ou à des personnes qui possèdent des mains froides.

Très appréciées des bûcherons, les poignées en caoutchouc sont à la fois durables et peu chères. Néanmoins, elles sont assez confortables. En fonction des athlètes qui l’utilisent, elles peuvent être agréables et assurer le confort sur une longue période ou pas. Ce modèle convient bien pour les activités hivernales.

Le caoutchouc absorbe à la perfection les éventuels chocs et vibrations durant les parcours. Cette matière fournit une isolation parfaite contre le froid. Malgré tout, il s’altère rapidement avec l’humidité des mains et peut devenir progressivement glissant.

Poignées en mousse ou en liège ?

Les poignées en mousse sont légères et très confortables. Elles absorbent bien la transpiration des mains et diminuent significativement les vibrations. Leur texture est plus douce au toucher et épouse complètement la forme des mains. Pourtant, ils s’usent vite et sont assez chères. C’est également le cas du liège, sauf qu’il est un peu lourd. Ces modèles sont parfaits pour des parcours de longue distance, des utilisations intenses (terrains difficiles, pentes raides, sac à dos lourd, etc.).

Vous avez vu que la matière des poignées influe sur le choix d’un bâton de marche. Prenez soin à ce qui vous adoptiez celle qui est adaptée à votre niveau dans la pratique de la randonnée pédestre.

Lire aussi : Comment entretenir son masque soudage ?/Un bon modèle de perceuse percussion /Quand acheter une centrale vapeur ?